Cette semaine Grand-Papy est mort. D’accord.

« Mais il est où maintenant ? »

Pas facile pour ma 4 ans de trouver les mots. Trouver des mots justes, simples mais authentiques et surtout honnêtes tout en évitant le choc brutal de la prise de conscience de la mort…

M’emmêlant dans ma propre tristesse, j’ai d’abord tout organisé pour qu’elle ne soit pas à l’enterrement. Entre « Il a rejoint les étoiles dans le Ciel » et « Il est dans la boîte en bois là-bas ma puce », j’avais du mal à me positionner, aucune de ces deux explications ne me convenant réellement et n’allait lui convenir non plus. La littérature jeunesse avec Au-revoir Blaireau ou Le grand-père de Tom est mort par exemple, m’a beaucoup aidé à trouver les mots que je redoutais tant. Puis j’ai réalisé que cela la concernait en premier lieu et qu’elle avait le droit de choisir. De venir ou non dire un dernier au-revoir à ce Grand-Papy plein d’humour. Son regard plein de reconnaissance quand je suis revenue sur mes pas en lui expliquant que j’avais un peu trop vite décidé pour elle alors qu’il n’y avait qu’elle pour savoir si elle avait envie de nous accompagner ou non… Cela m’a conforté. Elle a finalement choisi de rester à la maison. Mais cela venait d’elle…

Grand-Papy, un homme extra-ordinaire vient de nous quitter, un pan de notre Histoire avec lui… Une Histoire dont il ne garda aucun ressentiment. Un Homme qui vivait dans son temps, qui n’était pas resté figé dans le passé, qui avait la générosité et l’intelligence du coeur. Au-revoir Papy.

…Cela m’a rappelé qu’une autre histoire, quelque part sur une de nos étagères, une petite pépite n’avait pas encore été dévoilée à Perlinette. Une belle histoire l’attendait : Beau voyage de notre ami Samuel Ribeyron.

C’est simple, c’est beau, léger, poétique.

couv bv catalogue

« Pour faire le tour du monde, il faut une boussole dans son coeur et un compas dans l’oeil. Il faut connaître le nord, le sud, l’est, l’ouest et les cinq continents. Mon grand-père connaît tout ça depuis longtemps. C’est un aventurier mon grand-père, il a des ailes dans le dos. »

L’originalité des Editions Corridor réside dans le fait que le livre est accompagné d’un film d’animation (dvd) qui prolonge l’histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *